La ménopause est décrite comme l’ensemble des phénomènes qui marquent chez la femme la cessation de l’activité reproductrice. Il s’agit d’un processus physiologique naturelle et qui ne doit pas être abordé telle une pathologie.

La disparition du cycle menstruel, la cessation de l’activité externe de l’ovaire et de la fonction reproductrice caractérisent cette période de la vie de la femme.

La date d’apparition de la ménopause est variable mais elle se situe aux alentours de la cinquantaine. Cette période est accompagnée d’un cortège de troubles associés parmi lesquels les bouffées de chaleur, la prise de poids, les troubles du sommeil, …

L’Ayurveda va proposer une approche thérapeutique afin de tonifier le système reproducteur féminin, le système endocrinien et diminuer les effets évocateurs du changement du corps physique et psychique qu’opère la ménopause.

 

La pré-ménopause

On définit comme pré-ménopause la période qui précède l’arrêt définitif des règles. Elle se caractérise par une diminution des follicules ovariens et en parallèle de la production de progestérone.

Située aux alentours de quarante ans, elle peut entraîner de manières plus ou moins accentuées les signes suivants :

  • Irrégularité des cycles (influence de Vata sur le systéme endocrinien)
  • Absence de règles (influence de Vata et Pitta ou également kapha si par exemple apparition de fibrome)
  • Des bouffées de chaleur (influence de Pitta sur le systéme endocrinien)
  • Des sueurs nocturnes (influence de Pitta sur le systéme endocrinien)
  • Une sécheresse cutanée et une chute de cheveux (influence de Vata sur le systéme endocrinien et également de Pitta)
  • Une augmentation de la pilosité du visage (influence de Pitta)
  • Une prise de poids (influence de Vata et de Pitta sur le systéme endocrinien)
  • Des troubles digestifs (influence de Vata et Pitta aggravés)
  • De la fatigue (influence de Vata sur le systéme endocrinien)
  • Des troubles du sommeil (influence de Vata et de Pitta sur le systéme endocrinien et de leurs aggravations dans l’organisme)
  • Une diminution de la libido (influence de Vata sur le systéme endocrinien)
  • Des troubles de l’humeur, un état dépressif (influence de Vata  sur le systéme endocrinien et perturbation de son sous-dosha Pranavayu)

Sur cette nouvelle étape du chemin de vie du corps physique et psychique  de la femme, l’Ayurveda va proposer un accompagnement à travers l’alimentation, l’utilisation de certaines plantes et des soins (marmathérapie, massage khizi..), toujours en fonction de la constitution doshique de la personne  afin de préparer à l’étape suivante : La Ménopause.

 

La Ménopause

La ménopause est donc l’arrêt des cycles menstruels et des règles depuis plus de 12 mois. Ceci est le résultat de la diminution progressive durant la pré-ménopause du nombre d’ovules et de follicules causé par le dérèglement de la production hormonale (augmentation du taux d’hormones hypophysaire, diminution du taux d’œstrogènes et de progestérones…)

 

I. En Ayurveda, la ménopause correspond à l’entrée dans la période de vie Vata

 

Vata va donc avoir un impact sur le corps physique, psychique et subtil.

Les principaux retentissements  sont les suivants :

1. L’ostéoporose

Affection osseuse caractérisée par une densité osseuse basse et une détérioration de l’architecture osseuse créant une fragilité.

La baisse des œstrogènes à la période de la ménopause va être la cause de l’ostéoporose.

Une alimentation riche en calcium et en vitamine D va aider à lutter contre cette dégénérescence.

 

Vata Pitta Kapha
Cresson
Haricots blancs
Pois chiches
Noix
Amandes
Lait de vache
Oranges
Figues
Prunes
Brocolis
Epinards
Choux frisés
Asperges
Lentilles
Lait de brebis
Lait de vache
Figues
Prunes
Brocolis
Épinards
Choux frisés
Asperges
Soja
Abricots

 

2. Les maladies cardiovasculaires

Le risque d’apparition de maladies cardiovasculaires chez la  femme ménopausée est plus élevé car elle ne bénéficie plus de la protection hormonale des œstrogènes.

Il est donc intéressant d’avoir une alimentation riche en vitamine E qui est une structure organique liposoluble et anti-oxydante  qui aurait un rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires et ce qui est aussi le cas du selenium.

 

Aliments riche en
vitamine E
Fréquence pour Vata Fréquence pour Pitta Fréquence pour Kapha
Huile de tournesol +++ ++ +
Margarine + + +
Noisettes +++ ++ +
Huile d’arachide +++ ++ +
Germes de blé ++ +++ +
Huile d’olive vierge +++ + ++
Moule +++ ++ +

 

Aliments riche en sélénium Fréquence pour Vata Fréquence pour Pitta Fréquence pour Kapha
Lotte ++ +++ +
Merlu, maquereau,

Thon, limande

+++ ++ +
Pâtes au blé complet +++ ++ +
Lapin +++ ++ +
Noix du brésil +++ ++ +
Levure de bière +++ + ++

 

II. Pitta peut être aussi encore présent comme lors de la pré-ménopause à travers des bouffées de chaleurs et des suées, s’installant ainsi dans le sous-doshas Bhrajakapitta, et synonyme aussi de troubles de la circulation sanguine.

 

Dans cette nouvelle étape de vie, la femme va être confrontée à sa propre remise en question et cela au-delà des changements physiques qui s’opèrent en elle.

Les troubles de l’humeur, le stress, l’anxiété, son image sociétale, sa place familiale et professionnelle vont être des sujets sources d’une introspection plus profonde et que notre société ne prend pas en compte dans l’approche de la ménopause.

L’Ayurveda prenant l’individu dans son infini globalité, cette recherche de la réalisation de soi sera prise en compte au même titre que les autres changements opérés par la péri-ménopause.

 

La prise en charge ayurvédique de la ménopause consistera donc à la mise en place d’une hygiène alimentaire, d’une hygiène de vie en insistant sur la pratique d’Asana et de pranayama adaptés, de la consommation de plantes ayurvédiques et de soins du corps (massage khizi,  shirodhara, shirobasti,…). La mise en place des thérapies proposées par l’Ayurveda se fera toujours en fonction de la vikriti et de la prakriti car la ménopause aura des manifestations externes différentes en fonction des dosha.

 


Toutes les informations précédemment données ne remplacent nullement le suivi par un professionnel de l’Ayurveda ou par un médecin pour ce qui est d’une prise en charge en Allopathie.